FrenchLeaks, le nouveau wikileaks francais de Mediapart

FrenchLeaks : le wikileaks francais

FrenchLeaks : le wikileaks francais

Ces derniers temps, vous avez surement entendu parler de Wikileaks (fondateur Julian Assange) avec ses divulgations de documents et informations politiques et diplomatiques confidentielles (scandales de l’Irak, de l’Afghanistan ou encore des liaisons diplomatiques des Etats-Unis). Le succès médiatique de Wikileaks a inspiré le petit nouveau FrenchLeaks.

FrenchLeaks est un site dédié à la diffusion de documents d’intérêt public concernant notamment la France et l’Europe. Edité par le journal d’information en ligne Mediapart, il est au service du droit à l’information et du débat démocratique, dans une indépendance totale vis-à-vis des pouvoirs politiques et économiques.

Le site FrenchLeaks fondé par Edwy Plenel, invite les citoyens à envoyer des documents compromettants (sur le site ou par la poste). Cependant, il faut savoir que vous n’avez pas une garantie d’anonymat :

“Quand bien même nous mettons, grâce à ce site, tout en œuvre pour vous assurer la meilleure confidentialité, elle repose en grande partie sur votre vigilance, nous ne pouvons vous garantir un anonymat absolu. Enfin, nous ne vous garantissons rien sur l’exploitation que nous ferons ou pas des informations que vous nous communiquerez. La publication des documents et l’exploitation qui en sera faite est une décision nous appartenant laquelle ne pourra intervenir que suivant les conditions fondant l’éthique journalistique.”
Il faut savoir que Wikileaks est au courant et voit d’un bon œil le nouveau site FrenchLeaks : “Il y a trop de secrets qui protègent des corruptions et des situations injustifiées.”

Edwy Plenel (ancien directeur du Monde) est heureux que son modèle de «pure player» (médias nés sur le web) payant puisse être rentable. En 2010, Mediapart a fait 3 millions d’euros de chiffre d’affaires et 2,8 millions proviennent des abonnements et le reste de partenariats et de revente de contenus.

Mediapart a 36 salariés dont 25 journalistes, avec plus de 48 000 abonnés payants et 100 000 visites par jour.

Alors êtes-vous prêts à participer à la divulgation d’informations confidentielles ? Doit-on tout dire ?

Articles similaires :

You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

Powered by WordPress

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin