5G : Huawei insiste encore et encore pour faire la paix avec les États-Unis

Pour la troisième fois en deux semaines, le fondateur de Huawei distribue de vendre ses technologies 5G à une entreprise américaine afin de montrer qu’il n’y a rien à craindre à ce sujet là tout en permettant aux États-Unis de concurrencer d’autres marchés importants de ce secteur.

Ren Zhengfei. Crédit photo The Australian

On le répète souvent : Huawei se trouve actuellement dans une situation difficile à cause de l’embargo imposé par les États-Unis à son encontre. En conséquence, ses tout nouveaux Mate 30 et Mate 30 Pro n’ont pas nativement droit aux services et applications Google. Mais au-delà des smartphones, la firme chinoise joue également son avenir sur le marché de la 5G.

À ce propos, le fondateur de Huawei, Ren Zhengfei avait déjà affirmé que son entreprise était prête à vendre de précieuses technologies 5G à une firme occidentale afin de montrer patte blanche et prouver qu’il n’y avait rien à craindre. Le dirigeant a fait cette déclaration il y a environ deux semaines.

Quelques jours après, il réaffirmait cette volonté et plus récemment encore il a re-reproposé cette solution. Dans un entretien accordé à CNBC, Ren Zhengfei en a effet mentionné une nouvelle fois la possibilité d’accorder une licence exclusive à une entreprise américaine afin de lui donner la possibilité d’utiliser les technologies 5G de Huawei.

Permettre aux États-Unis d’être plus compétitifs

Malgré cette volonté de faire la paix, le fondateur du groupe se permet tout de même une petite pique contre l’Oncle Sam en indiquant que les États-Unis n’ont pas de technologie 5G pertinente contrairement à l’Europe, le Japon ou la Corée du Sud. Ainsi, selon lui, accorder une licence exclusive à une entreprise américaine permettra à cette dernière d’opposer une meilleure concurrence au reste du monde.

La licence en question donnera accès toutes les informations sur le code source, les logiciels, le matériel, la production et les détails de conception des technologies de Huawei. « Nous voulons donner à chacun le même point de départ », affirme Ren Zhengfei.

L’absence de Huawei ne ralentira pas le déploiement de la 5G selon Qualcomm

CNBC

Articles similaires :